DAYS OF CANNIBALISM

FILMFORUM IM MUSEUM LUDWIG   Ticketshop

D’un hôtel à Canton en Chine, où des négociants africains achètent des marchandises, en passant par les montagnes du Lesotho, dans lesquelles des entrepreneurs chinois font des affaires, Teboho Edkins dépeint une certaine réalité économique. Dans le décor époustouflant de la région montagneuse de Thaba Tseka au Lesotho, deux cultures s’observent sans pour autant se côtoyer. Quelles sont les probabilités que deux cultures en contact l’une avec l’autre se transforment ? La mondialisation économique peut-elle être positive pour les éleveurs traditionnels des montagnes du Lesotho dont la richesse provient principalement du bétail ? Par la métaphore de L’homme est un loup pour l’homme,Teboho Edkins décrit sous la forme d’un western documentaire un “cannibalisme” économique et les relations entre l’Afrique et la Chine d’aujourd’hui.

DAYS OF CANNIBALISM Réalisateur: Teboho Edkins, DCP, OF m. engl. UT, 78 min

Guest

Teboho Edkins est né en 1980 dans le Tennessee, aux États-Unis, et a grandi en Lesotho et Afrique du Sud. Il vit aujourd’hui entre le Cap et Berlin. Il a étudié la photographie et les arts visuels à la Michaelis School of Fine Art du Cap ainsi que le cinéma au studio national des arts contemporains Le Fresnoy à Tourcoing, en France. Il a finalement obtenu un diplôme en réalisation de films à l’Académie allemande du cinéma et de la télévision de Berlin (DFFB). Ses films ont été présentés dans plus de 500 festivals (dont Berlin et Rotterdam) et également projetés dans des expositions individuelles ou collectives, notamment au Centre Pompidou, au Tate Modern, au Museum of Modern Art de New York et à la Haus der Kulturen der Welt de Berlin. Son film SHEPHERDS a remporté le premier prix au festival du court métrage d’Oberhausen en 2020. Teboho Edkins a également reçu le prix du meilleur documentaire pour son film DAYS OF CANNIBALISM au Festival du film d’El Gouna, en Égypte, en 2020. En plus de ce film, il présente à Cologne son dernier court métrage THE ORPHANAGE sur un orphelinat boudhiste au Lesotho.