BEGLEITPROGRAMM

Gardez-les crépus ! Les cheveux afro dans notre société
Projection et lecture

FILMFORUM IM MUSEUM LUDWIG

19.09. SAMEDI

14:00

En présence de l‘auteur Esther Donkor

Projection et lecture

Indomptable, sauvage, exotique – les préjugés sur les cheveux afro sont nombreux. La recherche d’un salon de coiffure adapté est difficile, étant donné que le soin des cheveux crépus n‘est toujours pas enseigné dans les formations classiques de coiffure. Ainsi, une grande partie des personnes ayant des cheveux crépus ont recours à des perruques ou à des agents chimiques de défrisage – souvent pour se conformer à un idéal de beauté dominant des cheveux lisses. En coopération avec sa sœur Diana Donkor, l’écrivaine et membre de l’équipe de FilmInitiativ, Esther Donkor, a publié le KEEP IT KRAUS! – DAS BASISBUCH FÜR KRAUSELOCKEN (Gardez-les crépus – Guide pratique pour les boucles crépues), dans lequel elles partagent leurs expériences personnelles sur le soin de leurs cheveux afro et présentent aux personnes ayant des boucles crépues les bases des soins capillaires. Lors d’une lecture, Esther Donkor présente des extraits de son livre. Puis, trois courts-métrages seront présentés, ayant pour sujet « les cheveux afro ».

En coopération avec KrauseLocke et ŌMAKA Naturkosmetik

VISITE DU QUARTIER

Rendez-vous : devant  Bürgerhaus Stollwerck

20.09. DIMANCHE

11:00

(POST)COLONIALES TRACES AU SUD DE COLOGNE Une visite critique du quartier

Avec Azziza B. Malanda und Merle Bode

 Participation sur réservation: mail@filminitiativ.de , + 49 221 – 46 96 243

Online-Tickets: 9 Euro / 7 Euro (réduit)
Réservation: 8 Euro / 6 Euro (réduit)

Une visite guidée critique de la colonisation aura lieu à nouveau cette année pendant les journées cinématographiques africaines. Elle se fera cette fois-ci dans le quartier de la Südstadt. Azziza B. Malanda et Merle Bode décrivent ainsi leur concept : „ Lors de notre visite guidée dans les rues de la Südstadt de Cologne, nous montrons que le colonialisme allemand a eu lieu sur le seuil de nos portes et qu’il a eu un effet durable sur le quartier : nous y présentons les acteur.e.s des sociétés colonisées, racontons la résistance anti-coloniale ainsi que les citoyen.ne.s blanc.he.s qui ancrèrent l‘idée coloniale. La pensée coloniale touche tous les domaines de la vie sociale, tels que la vie quotidienne, la culture, l‘économie et la science. Nous portons un regard féministe sur les relations entre les sexes de l‘époque et analysons de manière critique les continuités racistes du XIXe siècle à nos jours. Et nous nous posons la question : Qu‘est-ce que le colonialisme a à voir avec nous ?“ Participation sur réservation.

Esther Donkor

Keep it kraus!

Merle Bode

Azziza B. Malanda