KILIKIS, LA CITE DES HIBOUX (KILIKIS…THE TOWN OF OWLS)

21.9. Samedi

22:00 Filmforum Museum Ludwig

Prix: 7 Euro / 5 Euro (réduit)

R: Azlarabe Alaoui;

Marokko 2018;

OF m. engl. UT; DCP; 99 min.

Digne d’une atmosphère kafkaïenne : dans les années 1990, un vieux château perdu dans les montagnes de l’Atlas se transforme, sous le régime du roi marocain Hassan II, en prison secrète pour opposants politiques. Mais, seuls les gardiens et leurs familles sont visibles dans cette fiction. « Le destin des prisonniers se reflète dans leur routine maussade », explique le réalisateur. Il dévoile dans le générique de début : « J’y étais. J’avais à peine huit ans. Dans mon enfance on jouait aux ‘gendarmes et aux voleurs’ et le soir, on se racontait les histoires que les enfants des gardiens avaient dérobées à leurs parents. Une enfance monotone qui nous donnait envie de grandir pour pouvoir la raconter…notamment au cinéma, pour que cette injustice ne tombe pas dans l’oubli. » Et dans le générique de fin il conclut par cette phrase pleine d’espoir du poète chilien Pablo Neruda : « Ils peuvent couper toutes les fleurs, mais ils ne pourront jamais arrêter la ruée du printemps. »

En présence du réalisateur Azlarabe Alaoui

AKASHA

20.9. Freitag

16:00 Filmforum Museum Ludwig

Preis: 7 Euro / 5 Euro (ermäßigt)

R: Hajooj Kuka;

Sudan/Südafrika/Qatar/Deutschland 2018;

OF m. engl. UT; DCP 78 min.

Sudan, Nuba-Berge: Während der Regenzeit sind alle Seiten des südsudanesischen Bürgerkriegs dazu gezwungen, ihre blutigen Kämpfe einzustellen. Übermäßiger Schlamm sorgt dafür, dass die Rebellen ihre Waffen niederlegen und vorübergehend zu ihren Familien nach Hause zurückkehren. Auch Adnan gehört zu den Heimkehrern. Nach einem Streit mit seiner Freundin Lina muss er seine AK47 zurücklassen und verpasst den Wiederantritt seines Kriegsdienstes. Daraufhin ruft der Armeekommandant Blues eine sogenannte Kasha aus: die Verfolgung und Verhaftung abtrünniger Soldaten. Adnan schließt sich dem Kriegsdienstverweigerer Absi an. Gemeinsam versuchen sie, der Kasha zu entgehen und Adnan wieder mit Lina und seinem Sturmgewehr zu vereinen. AKASHA ist das unterhaltsame Spielfilmdebüt von Hajooj Kuka.